Stéphane Bern et la polémique autour du sauvetage du patrimoine

Je ne comprend vraiment pas ce qui agite tant les esprits autour de cette dernière nouvelle : Stéphane Bern choisi et désigné pour perpétuer le dur labeur de notre cher Mérimée : recenser le patrimoine en danger.

La notion de patrimoine national est relativement récente puisqu’elle apparaît des suites de  la Révolution avec le décret 2 novembre 1789 qui met à disposition de la Nation les biens du clergé, poussé par le sentiment patriotique. C’est l’abbé Grégoire qui en inventant le terme de « vandalisme » révolutionnaire va donner l’idée de protection et de sauvegarde des biens patrimoniaux en 1794.

Dès 1790 une commission des monuments composée d’artistes, savants et hommes de lettres sont chargés de suivre la vente des biens nationaux, d’en noter les abus et de prendre des mesures de conservation. Ils débutent un inventaire catégorisant trois types d’objets : ceux devant être supprimés (emblème de la puissance ecclésiastique ou royale) – ceux qui seront récupérés à des fins utiles (cloches pour couler des canons) – objets utiles pour les citoyens qui seront réunis dans des musées. En 1795 ouvre alors au public un musée des monuments français. Alexandre Lenoir se retrouve à la tête du dépôt du couvent des Petits Augustins où sont amenés vestiges archéologiques et rescapés de la révolution. On s’efforce d’inventorier : on doit attribuer une œuvre en déterminant la provenance et la date. Cependant à cette époque, on accorde beaucoup d’importance à l’intérêt esthétique plus qu’historique et le classement est donc partiel.

En 1816, sous Napoléon, c’est l‘intérêt politique qui initie un projet de liste regroupant les monuments formants les racines de la nation. Alexandre de Laborde, est chargé de recenser toutes les œuvres dispersées durant la Révolution afin de les replacer dans leur lieux d’origines et donc de valoriser leur valeur identitaire. En 1926 parait Les monuments de la France, classés chronologiquement et considérés sous le rapport des faits historiques et de l’étude des arts.

Embed from Getty Images

Cet engouement continue de progresser et Prosper Mérimée se voit promut en 1834 inspecteur général des Monuments historiques, où son père occupait la fonction de secrétaire. Il n’a alors qu’assez peu de connaissances dans le milieu mais cela lui permet de poursuivre en toute liberté les travaux littéraires qui avaient nouvellement fait sa réputation. Il est alors légitime de se demander si des liens affectifs n’ont pas été à l’origine de cette opportunité ? Mais Mérimée apprend vite et va alors œuvrer pour classer et ainsi protéger des monuments. En 1838 on dénombrera 1 083 monuments classés.

Cela n’a pas empêcher Mérimée d’être aujourd’hui l’un de monument de la sauvegarde du patrimoine. Alors pourquoi polémiquer autour de Stéphane Bern, passionné de patrimoine et depuis longtemps engagé dans sa préservation ? Recenser des monuments du patrimoine local en péril et réfléchir à des moyens innovants de financer les restaurations bénévolement, qu’il y a t-il de mal à cela ?

Embed from Getty Images

Je pense qu’on est tous d’accord pour dire que Stéphane Bern est une figure importante du patrimoine. Qu’on s’y connaisse plus ou moins bien, c’est un personnage populaire imminent de la culture et du patrimoine. Bien plus que les éventuels liens qui unissent le président de la République à Stéphane Bern, c’est avant tout pour moi une manière de sensibiliser le grand public au enjeux du patrimoine. Certes, il existe  des personnes plus qualifiées pour accomplir cette tâche comme les conservateurs du patrimoine – qui je ne le doute pas seront associés à cette tâche – mais l’annonce aurait eu certainement moins d’impact dans l’esprit des français s’ils ne connaissaient ni de près ni de loin le personnel chargé de cette mission. De plus, c’est également une manière de montrer et rappeler que nous sommes tous apte à agir pour sauver le patrimoine. Nous n’avons pas besoin de telles études ou telles expériences professionnelles, seulement la passion du patrimoine français et de ce qui fait notre histoire commune.

Il ne faut pas le nier, c’est également un bon coup de pub pour l’image d’Emmanuel Macron qui se présente comme un acteur majeur de l’unification nationale en rappelant à tous qu’il faut préserver et prendre soin de notre patrimoine commun. Mais tant que ça sert le patrimoine ça ne me dérange pas vraiment. En revanche en ce qui concerne son comportement tacitement monarchiste… c’est une autre histoire !

Je suis très curieuse de connaître ton avis sur cette « polémique » et engagerai le débat avec plaisir, après tout c’est en communiquant et échangeant différents points de vues qu’on avance dans la vie alors n’hésite pas à commenter !

2 réflexions sur “Stéphane Bern et la polémique autour du sauvetage du patrimoine

  1. En soit, je n’ai absolument rien contre Stéphane Bern. Je suis la première à regarder Secret d’Histoire et a reconnaitre son engagement pour le patrimoine.
    Il est néanmoins normal que les historiens aient des inquiétudes car Monsieur Bern est tout sauf partial concernant le patrimoine, qui est loin de se limiter à ce qu’il présente dans ses émissions.
    Il s’est déjà engagé pour le patrimoine, oui, mais quel patrimoine ? Essentiellement du patrimoine « classique » avec des châteaux.
    Va-t-il prendre en compte le patrimoine dans son intégralité ? avec le patrimoine industriel notamment, ou militaire etc. Voici ce qui peut légitimement inquiéter…

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout à fait vrai et je le comprend. Je pense néanmoins qu’en intégrant une figure telle que Bern dans la sauvegarde du patrimoine, bien qu’il -comme tu le dis- se consacre essentiellement aux châteaux, va réactiver un intérêt de tous vers le patrimoine. Ce qui est une bonne chose car c’est ensemble qu’on arrive à faire bouger les choses. C’est pour moi plus une action presque « marketing », je doute qu’il puisse accomplir beaucoup de choses tout seul et que cela va demander justement l’aide d’autres acteurs du patrimoine et de leurs différents aspects, enfin c’est ce que j’espère !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s